Marguerite Blais,Ministre responsable des Aînés et des Proches aidants

Je connais l’énorme responsabilité que représente le fait de s’occuper d’un proche, l’amour qu’il faut pour le soutenir quotidiennement, mais aussi le dévouement et la résilience. En effet, j’ai joué ce rôle auprès de mon mari que j’ai accompagné jusqu’à la fin de sa vie. Au cours de cette période, j’ai pu voir à quel point cet engagement personnel nous pousse au-delà de nous-mêmes, nous fait prendre conscience de nos limites et de nos capacités. J’ai été à la fois pharmacienne, infirmière auxiliaire, psychologue, j’ai été aussi proche aimante, comme j’aime dire, mais pas une « superwoman ».

J’ai beaucoup appris de cette expérience qui m’a transformée, et qui m’a menée à m’engager, à rencontrer d’autres proches aidants, à partager avec eux notre vécu, notre détresse, et ces enjeux m’ont amenée à écrire deux livres sur le sujet.

Mon expérience personnelle est devenue pour moi une cause sociale incontournable, motivant même mon retour en politique. C’est pourquoi notre gouvernement travaille d’arrache-pied pour mieux encadrer et soutenir les personnes proches aidantes. Et je suis fière du chemin que nous avons parcouru depuis plus de deux ans, qui a notamment mené à l’adoption, le 28 octobre 2020, de la Loi visant à reconnaître et à soutenir les personnes proches aidantes.

Cette loi représente un véritable changement législatif historique. Elle vient inscrire la proche aidance comme une réelle priorité pour la société québécoise, et ce, au-delà des gouvernements en place ou des engagements électoraux futurs. Elle a pour objet de guider le gouvernement dans la planification et la réalisation d’actions visant à faire reconnaître la contribution des personnes proches aidantes et à les soutenir dans leur rôle. Elle vient affirmer la réelle volonté d’agir du gouvernement et de mobiliser l’ensemble de la société québécoise afin de renforcer le pouvoir d’action des personnes proches aidantes dans le respect de leur volonté et de leurs capacités, tout en préservant leur santé, leur bien-être et leur qualité de vie.

En travaillant ensemble, nous pouvons faire une différence dans la vie de nos concitoyens qui se dévouent chaque jour auprès de leurs proches. Du fond du coeur, merci.

Marguerite Blais, Minister Responsible for Seniors and Informal Caregivers

I know all too well the enormous responsibility that comes from caring for a loved one, and just how much love, devotion and resiliency is needed in providing their daily support. This was my role when I cared for my late husband until the end of his life. During that time, I saw to what extent personal commitment pushes us above and beyond our habitual selves while making us conscious of our limits and our capabilities. I was at once a pharmacist, nursing assistant, psychologist and informal loving caregiver, as I like to say. But I was not a superwoman.

I learned much from that transformative experience that led me to get involved, meet other caregivers and share our experiences and distress. These issues led me to write two books on this subject.

My personal experience became, for me, an essential social cause that motivated my return to political life. This is why our government works tirelessly to provide better oversight and support for caregivers. And I am so proud of the path we have walked for more than two years that led to victories like the October 28, 2020, Act to recognize and support caregivers.

This law represents a historic legislative change, making caregiving a fundamental priority for Québec above and beyond governments in power and future electoral promises. Its purpose is to guide governmental planning and action that is aimed at recognizing the contribution of caregivers and support them in their role. It also affirms the government’s real determination to act and energize all of Québec society in empowering caregivers and respecting their wishes and capabilities while maintaining their health, well-being and quality of life.

Working together, we can make a difference in the lives of our fellow citizens who devote themselves to their loved ones each and every day. Thank you, from the bottom of my heart.

Skip to content